Après la sortie de la majorité des volupteux 2009 l'année passée, que pouvait-on attendre cette année ? Pas d'idée particulière, je pars donc sur des thématiques ultra-classiques avec pour commencer la Bourgogne.

Gevrey12bPour la mise en bouche rendez-vous avec le Domaine Germain Père & Fils... de Saint-Romain (précision importante car les Germain sont légions en Bourgogne). Une gamme sérieuse avec en point d'orgue le Beaune 1er cru "Les Aigrots" 2009 au rendez-vous de son millésime.

Toujours sur la Côte de Beaune, le Domaine Henri Delagrange est présent avec encore une fois une série de Volnay 2010 très séduisants : un "veilles vignes" d'une puissance inattendue, le 1er cru "Clos des Chênes" inénarable de singularité et le 1er cru "les Champans" gourmand et fruité à en avoir la sensation de croquer des fruits noirs à pleine bouche.

Et c'est avec les papilles déjà bien réveillées que j'arrive au stand du Domaine Nudant bien connu des amateurs de Ladoix (appellation discrète, et c'est tant mieux..., de la colline de Corton). La dégustation commence par un véritable coup de coeur pour le Ladoix 1er cru "La Corvée" 2010 dont l'expression fruitée et tendue finit presque de me faire oublier l'exubérant 2009. La suite est toute en velouté avec des vins de grande classe : un Corton Bressandes Grand Cru 2008 ainsi qu'un Echezeaux Grand cru 2008 qui assure la transition avec la Côte de Nuits.

Le voyage bourguignon s'achève au Domaine Tortochot par la découverte des Gevrey-Chambertin 2010. La race et la puissance particulières de cette appellation trouvent encore une fois une magnifique expression dans ce millésime 2010.