billet

Plus confidentiel, mais aussi plus internationnal que le salon de novembre Porte de Versailles, le rendez-vous des Vignerons Indépendants de l'Espace Champerret, fut cette fois encore l'occasion de belles découvertes.

Outre ses sublimes cuvées de Pouilly-Fumé (sauvignon) dont le très original blanc sec "Les Filles" issu de raisins légèrement botrytisés et la très aboutie cuvée "La Léontine", le Domaine Serge Dagueneau & Filles redonne vie au vignoble des Côtes de La Charité sur le terroir de Saint-Lay (ça ne s'invente pas). A déguster absolument, la cuvée du rare "Pinot Beurrot" en blanc ainsi que la cuvée "Pinot Noir" en rouge.

Une bonne surprise du côté du Beaujolais : le Domaine Benoît Trichard et ses Brouilly, Côte-de-Brouilly et Moulin-à-Vent. Le Brouilly 2012 est fruité à souhait, le Côte-de-Brouilly 2010 encore un peu jeune gagnera à attendre quelques temps. Quant aux Moulin-à-Vent, ce sont des modèles de rondeur et d'équilibre. Un vrai délice. La cuvée Moulin-à-Vent "l'Exception" 2009 moins traditionnelle comblera, cependant, les amateurs de Beaujolais "plus Bourguignons" pendant de nombreuses années encore.

Le Domaine Charles Joguet a présenté pour la première fois ses produits au salon. L'occasion de goûter des vins parmi les meilleurs de l'appellation Chinon dont "le Clos du Chêne Vert" et l'emblématique "Clos de la Dioterie" 2009 qui restera un très grand souvenir de dégustation. A noter aussi, le très réussi "Clos de la Plante Martin" en Tourraine blanc à base de Chenin d'une puissance aromatique étonnante.

Cham12